Dossier Médical Mme Brouelle

Nom: BrouellePrénom:
Né(e) le:02 janvier 1898A: Parcé sur Sarthe
Domicile : 4 rue du Lavoir, Parcé sur Sarthe
Groupe Sanguin : A B- AB – 0 Rhésus +
Catégorie de maladie mentale 1 – 1A – 2 – 2B- 3- 3C 4
Couleur préféré : Le noir
Histoire et vie du patient
Mme Brouelle, est née à Parcé-sur-Sarthe. Fille unique, elle est une enfant intelligente et espiègle. Elle fréquente l’école catholique du village ou elle ne manque pas de se faire remarquer par sa malice.

A 16 ans, elle s’amourache du fils du maire, se marie et donne naissance à sa fille Louise, puis et son fils Baptiste. Malheureusement, quelques années plus tard, elle devient veuve, son mari décède suite à un tragique accident de travail, ce dernier s’est subitement endormi.

Veuve à 20 ans avec deux enfants, la vie de cette mère de famille qui travaille dans l’office de ses parents se trouve alors chamboulée, mais son défunt mari lui a légué un confortable héritage. Son père s’arrange pour qu’elle se rapproche de son employé de confiance Gaston à qui il se voit bien léguer le commerce. Mme Brouelle se remarie. Alors qu’ils parlent d’avoir un enfant, son mari se noie dans la rivière suite à une crise d’épilepsie.

Choquée, le jeune mère de famille ressort ses habits de deuil. Quelques mois après, elle rencontre un militaire de passage dans le village. Cette fois-ci, c’est le bon, le jeune militaire prend son rôle de père de famille très au sérieux et malgré les réticences du père, le mariage sera célébré dans l’église de Parcé-sur-Sarthe. Cette nouvelle vie est parfaite pour la jeune mariée qui a désormais quitté son travail pour se consacrer à ses enfants et à son mari. La solde de son mari lui permet de voyager, de s’offrir de belles toilettes … Ce bonheur fut éphémère, bientôt l’homme tombe subitement malade, rien n’y fait, le mari décède dans d’atroces souffrances.

Veuve pour la troisième fois, la jeune veuve vit paisiblement avec ses enfants sa belle demeure. Le dimanche à la messe, cette veuve « noire » attire les regards des hommes. Belle, éduquée, « aisée » elle est très convoitée et retrouve rapidement son bonheur auprès de Jean Rieux ancien député qui s’installe avec Mme Brouelle et ses enfants. Au bout de cinq ans de vie paisible, celui-ci est décédé au mois de mars d’une étrange maladie.

Malgré tous ces malheurs on la voit encore tous les dimanches à la messe et parcourir le village lors de ces promenades quotidiennes.
Les vieilles commères, jalouses racontent que cette belle est une vraie veuve noire.
Pathologie du patient :Nacolépsie
Trouble de la régulation des états de veille et de sommeil, somnolence diurne excessive,
Hallucinations et double vision, probablement dû aux chocs traumatiques de ses veuvage
Tendance à la faiblesse musculaire et l’étourdissement en cas de fortes émotions,
Incapacité à se concentrer dû à la fragilité émotionnelle et à la fatigue,
Obsession : émotivité
Elle s’est évanouie à chaque fois qu’elle a appris le décès de ses maris. Depuis elle a peur des émotions fortes.
Traitement:
Thé à base de décoction d’angélique chinoise et d’astragale,
 
Séjour en maison de soin pour étudier le cycle des crises de narcolepsies en vue de prescription médicamenteuse.
Dangerosité :
Femme au profil particulier, Edith connaît bien la pharmacopée. Naturellement certains disent que c’est une empoisonneuse. Difficile de cerner cette femme, intelligente, douce, aimante, fragile et peut-être veuve noire. Ce double jeu est à surveiller. Un conseil ne quittez pas votre verre des yeux.
Indication psychologique et physique :
Comme il sied à une veuve, Mme Brouelle est tout le temps vêtu de noir.
Observations:
Cette patiente est traitée depuis presque 15 ans avec des remèdes à base de plante mais cette femme dont les maris décèdent de manière suspecte n’arrive pas à guéri
Evolution :
Patient incurable, nécessite le passage en thérapie triple.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.